Transformateurs

Le lavage, une étape incontournable

Une fois tondue, la laine doit être lavée pour être transformée. Cette étape permet tout simplement de débarrasser la laine des graisses et poussières qu’elle contient. En résumé, elle passe alors du monde agricole au monde artisanal et industriel. En France, les lavages sont peu nombreux. Or, ils sont indispensables à la filière. Par conséquent, Laines Paysannes travaille tout naturellement avec des lavages les plus locaux et écologiques possibles, à des échelles complémentaires :

Le lavage de Niaux

Fondée en 1867, la filature de Niaux, est en cours de reprise par l’association Sibada Laines. Elle possède une unité de lavage en discontinu, précieuse pour la filière locale. Elle permet donc de valoriser des lots petits et moyens et propose une échelle intermédiaire. Nous y faisons laver nos plus petits lots.

Laines Paysannes Les eaux de la rivière de Vicdessos

Laines Paysannes Lavage discontinu à la filature de Niaux

Le lavage du Gévaudan

Le Lavage du Gévaudan est le dernier lavage semi-industriel de France qui fonctionne à l’heure actuelle. Créée en 1898, la Filature Laurent est petite entreprise familiale spécialisée dans la literie. Le Léviathan, installation de lavage en continu, lave jusqu’à plusieurs tonnes par jour, le tout certifié Ecocert.

Nous y amenons chaque année nos lots de laine les plus importants.

La filature

Pour devenir fil, la laine passe nécessairement par la filature. Cette étape consiste à étirer les fibres et les retordre entre elles afin d’obtenir cohérence et solidité. Nous prenons ici en compte de nombreux paramètres, entre la matière et les machines, pour un fil qualitatif.

Un fil « Made in Ariège »

Nous confions la création de nos fils à la filature la plus proche de chez nous, la Filature de Dreuilhe, située en Ariège. Crée en 1972, cette petite entreprise est spécialiste de la filature de fils techniques dédiés à l’ameublement, et perpétue un savoir-faire précieux pour le bassin textile de Lavelanet.

Le tricotage

Tricoter, c’est former des mailles à partir d’un fil pour réaliser des tissus souples qui s’adaptent à la forme du corps.

Si l’image de nos grands-mères armées de leurs aiguilles lui colle au corps, le tricot constitue toujours la plus grande partie de notre garde-robe. Mais la fabrication se fait essentiellement à l’autre bout du monde. L’art de la maille incarne ainsi un savoir-faire précieux, conservé sur notre territoire grâce à quelques entreprises. Et nous avons la chance de travailler avec l’une d’elles.

Atelier Joly, le tricotage « Made in Tarn »

Nous pensons nos modèles en partenariat avec l’Atelier Joly  fabricant de chaussettes depuis 1983 sur la commune de Burlats, dans le Tarn.

Premièrement, l’atelier est équipé de métiers à tricoter circulaires et rectilignes modernes qui offrent de nombreuses possibilités. En outre, il perpétue le savoir-faire du remaillage à la main, gage de qualité. Leur technologie permet ainsi d’obtenir des modèles sans couture, pour un confort inégalable. Rien de mieux que quelques images pour se faire une idée de leur travail !

Nous travaillons en concertation pour la conception des modèles. Puis nous confions le travail à une équipe de techniciens qualifiés qui se charge de leur fabrication. Ils sont spécialistes de la chaussette et des matières naturelles. Ainsi, nous travaillons ensemble à l’élaboration de toute une gamme d’accessoires et de vêtements à partir de nos laines locales.

Découvrez-les en visitant notre page mode !

La Confection, quand la laine rencontre le tissu

Nous faisons fabriquer nos articles de literie chez Tissages Cathares, l’un des derniers ateliers de tissage industriels de l’Ariège. C’est donc à 50 kilomètres de chez nous que nos couettes, coussins et oreillers prennent vie !
Il a pour particularité d’être équipé d’une machine artisanale un peu spéciale appelée « Sauterelle », ou machine à matelasser.
Elle permet de piquer les couettes, c’est-à-dire de coudre la laine cardée entre deux couches de tissu sur toute la surface de la pièce afin d’assurer un maintien parfait.
A l’intérieur, nous utilisons notre laine Tarasconnaise issue d’élevages en Agriculture Biologique. En raison de son gonflant, elle est particulièrement adaptée à la literie. La nappe de laine cardée est ainsi déroulée, puis cousue avec un tissu en coton 100% tissé en France.