ARRêTONS DE LAVER NOS VÊTEMENTS, ou comment entretenir sa laine

La laine, ça nous questionne…parfois évocatrice d’une matière noble, d’autres fois de mauvais souvenirs de gratouillis sur les bancs de l’école primaire…Qu’on l’aime ou pas, il est certain qu’elle a perdu « la côte » dans les vêtements du quotidien car réputée difficile à entretenir.

C’est ici qu’intervient l’équipe (décidée) de Laines Paysannes : « Arrêtons de laver nos vêtements ! ». En effet, entretenir sa petite maille 100 % pure laine, qu’elle soit tricotée par les mains de grand-mère ou les machines de nos ateliers, n’a rien de bien sorcier. Cela demande simplement un petit changement de paradigme sur la propreté.

La propreté, une notion éminemment culturelle

Pour le vêtement ou pour l’homme, cette notion est intimement liée à l’hygiène et ce d’autant plus depuis le XIXeme siècle avec la découverte des « microbes » et de la notion de salubrité de l’environnement. A chaque époque ses connaissances, et sa notion de propreté. Au Moyen-Âge, être une personne propre, c’était avoir le visage, les mains et surtout les vêtements, sans tâches. Puis à l’époque de la peste, être propre c’était aussi avoir une alimentation saine, car il fallait être propre à l’intérieur pour ne pas être malade. Nos connaissances scientifiques ont évolué depuis, et on sait que les bactéries ou autres organismes gênants pour l’hygiène sont présents dans la poussière et/ou les résidus de matière organique (autrement dit les tâches !). Aujourd’hui, un objet propre a été nettoyé, généralement à grande eau, grâce à l’action d’un produit détergent. C’est, en effet, le plus efficace pour garantir la propreté, et nos vêtements n’y font pas exception. Mais il faut se l’avouer, on est parfois tombé dans le geste réflexe plus que dans l’observation du besoin.

Laver sa laine, la tâche qui peut s’éviter

Laver son pull en laine, on le sait aussi aujourd’hui, même si on utilise une lessive douce, a un impact sur l’environnement. Cela demandera, au minimum, un retraitement des eaux. Car il convient de rappeler un détail qu’on oublie parfois et qui compte : laver c’est polluer.

En effet, l’action même de laver génère des résidus. D’après Le Monde, le lavage représente l’impact environnemental le plus important généré par la mode. Utilisation d’énergie pour faire tourner la machine à laver, microplastiques générés par les polaires synthétiques et rejets de teintures…nous n’allons pas vous faire une liste culpabilisante, alors voyons plutôt comment faire mieux !

A faire avant de laver son pull en laine, ou les bonnes habitudes de Mami

Vérifier qu’il est sale : cela peut sembler évident, mais mettre en vêtement au sale par simple réflexe, cela nous arrive à tous ! Alors avant de faire un geste machinal, il vaut mieux prendre deux minutes, qui peuvent nous éviter beaucoup de travail. Pour cela, retrouvons les bons réflexes de grand-mère !

Tout d’abord, et même si vous constatez la présence de petites tâches, secouez fort votre pull en laine et laissez dans un endroit aéré pendant plusieurs heures. Aussi surprenant que cela puisse paraître, votre vêtement en laine s’auto-nettoiera dans une certaine mesure . Oui, la laine, c’est super classe ;). Cela tient à la nature de la fibre, composée d’écailles, qui s’ouvrent et se ferment en fonction du degré d’humidité de la pièce. Ainsi, une fois vos vêtements suspendus quelques heures et secoués, vous récupérerez un vêtement en laine tout propre !


Les écailles de la fibre
Secouer et suspendre va faire partir poussières et tâches légères

Laver un pull en pure laine, ce n’est pas très compliqué

Si vraiment vous constatez que votre laine reste sale, passez-la à la machine.
Pour cela, rien de très compliqué : lessive douce spéciale laine (personnellement on la préfère bio c’est encore mieux). L’idée générale est d’éviter les frottements et l’eau chaude : si vous n’êtes pas sûrs de la qualité de votre programme laine, lavez votre vêtement à froid, avec un essorage très faible. Il faut éviter les chocs de température entre le lavage et le rinçage. La différence entre les deux bains ne doit pas dépasser 10°C.

De préférence, faites votre essorage à la main, simplement en pressant la laine, pour ne pas frotter les fibres entre elles. Vous éviterez ainsi que les fibres s’emmêlent, ce qui donne le feutrage. Faites sécher vôtre vêtement en laine A PLAT ! Sinon, le poids de l’eau aura tendance à déformer le vêtement. Évitez d’exposer une laine blanche directement au soleil, car elle pourrait jaunir.

Laver à la main sans frotter pour les laines les plus fragiles
Faire sécher à plat

A retenir : le séchage à plat dans un lieu aéré et sans exposition directe au soleil.
Cette étape est la plus contraignante, mais dites-vous que bien aéré régulièrement, il ne sera pas nécessaire de nettoyer votre pull plus de deux ou trois fois par an ! (sisi et ce n’est pas sale puisque poussières et tâches ne sont pas là^^⁾

En début de vie, un vêtement en laine bouloche. Pensez à le retourner lors du lavage, pour diminuer cet effet. Ensuite, « rasez » votre pull avec un rasoir classique ou un outil dédié. Ce phénomène peu esthétique s’arrêtera une fois que les fibres courtes seront évacuées du fil, vous n’aurez donc à le faire que quelques fois sur votre pull en pure laine.

On ne peut pas appliquer cette méthodologie d’entretien réjouissante à toutes les matières. La laine est, en effet, une matière vivante, qui réagit en fonction de son environnement. Alors autant profiter de ses bienfaits, notamment sur notre temps.