0.00
0
Chaussettes chutes de tricotage
Laines Paysannes se recycle

Dé'tricotons la mode du recyclage !

Les matières recyclées ont aujourd’hui la côte dans le secteur textile et la laine recyclée n’échappe pas à cette popularité. D’un point de vue environnemental, cette matière est très performante avec un impact carbone bien inférieur à la laine vierge. Sa transformation ne demande pas d’eau et nécessite peu d’énergie carbonée. C’est aussi un moyen de revaloriser les déchets textiles qui sont de plus en plus nombreux avec l’essor de la fast fashion. Ainsi en faisant le choix d’une matière à faible impact, les entreprises contribuent à diminuer les émissions de gaz à effet de serre du secteur textile qui représentent aujourd’hui 2% des émissions.

Cependant, tout n’est pas si rose ! Une activité basée sur l’utilisation de matières recyclées est possible uniquement parce qu’il y a surconsommation de matières textiles. Ce sont plus de 2.1 milliards de déchets textiles qui sont jetés dans le monde (WWF 2017). Le recyclage des déchets est donc indispensable mais n’est en aucun cas une fin en soi, car d’autres solutions existent en amont pour limiter la surproduction. En fait, il s’agit surtout d’engager une réflexion globale sur notre (sur)consommation.

Soyons donc vigilants car l’économie circulaire peu très rapidement devenir l’alibi du jetable en donnant bonne conscience aux consommateurs. Aujourd’hui, seul 1% des vêtements sont recyclés en vêtements.

Eveillons notre sens critique face à l’influence des grands groupes qui nous donnent l’impression que le recyclage serait un cycle vertueux où « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

En réalité, dans le processus de recyclage de la laine par exemple, il y a toujours une déperdition de matières et une consommation d’énergie au cours des 3 étapes d’un recyclage qui sont : la collecte des déchets, la transformation, puis le stockage et la re-commercialisation.

chaussettes recyclées paysage

De la laine recyclée chez Laines Paysannes

Au sein de Laines Paysannes nous lançons du fil à tricoter et des chaussettes en laine recyclée en édition limitée issus de nos propres déchets (chutes de tricotage).

Revaloriser ses propres déchets et s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire, bien sûr. Cependant, il est question de fabriquer un nombre de produits correspondant à la quantité de chutes de tricotage dont on dispose chaque année. Pas question pour nous de développer une gamme de vêtements en laine recyclée non issue de nos propres récoltes dont nous ne pourrions pas assurer une traçabilité impeccable.  Notre motivation est d’aller au bout de notre démarche de valorisation, pas de surfer sur du marketing vert.

Laines Paysannes existe pour proposer une alternative au modèle de la fast fashion génératrice de déchets textiles, en adoptant la slow fashion, en utilisant une matière issue d’une agriculture paysanne et en revalorisant les déchets quand il y en a.

Laine recyclée : comment ça marche ?

Chaque année, la confection de vêtements en laine génère des chutes de tricotage. Afin de les valoriser, elles sont effilochées pour être utilisées dans la fabrication d’un fil recyclé. L’effilochage est un procédé mécanique qui consiste à découper puis à étirer et à déstructurer les fils de laine (ou la maille) pour retrouver une matière fibreuse. A la sortie de l’effilocheuse, les fibres sont réduites et leur propriétés mécaniques sont affectées. Ces fibres doivent donc être mélangées avec d’autres fibres plus longues pour être à nouveau filées. Ce procédé est entièrement automatisé et breveté par la Filature du Parc.

Pour le mélange, nous utilisons notre laine neuve Tarasconnaise (30%) et du polyamide recyclé (30%) pour apporter une résistance au fil. Les fibres en mélange sont alors filées au sein de notre filature partenaire, qui a développé un savoir-faire unique dans le domaine du recyclage textile.

La laine conserve toutes ses propriétés isolantes et thermorégulatrices.

La construction du prix

Les chaussettes et le fil en laine recyclé sont sensiblement plus chers que nos produits équivalents en laine neuve. Cela s’explique par le fait qu’il y a, pour ces produits, une étape de transformation supplémentaire : l’effilochage, puis un nouveau passage en filature.

Filiere recyclee

Pour connaître plus en détail la construction du prix chez Laines Paysannes, nous vous invitons à lire l’article de blog dédié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.